Voila pourquoi je préfère les picnics aux barbecues.
merguez no comment